Qu'est-ce qu'une offre directe?

Une offre directe est parfois appelée placement direct. Il s'agit d'un type d'offre qui permet à la société émettrice de vendre ses titres directement aux investisseurs sans recourir à un intermédiaire, comme une banque d'investissement. Lorsqu'une entreprise décide d'utiliser une offre directe plutôt qu'une offre publique initiale (IPO) Offre publique initiale (IPO) Une offre publique initiale (IPO) est la première vente d'actions émises par une entreprise au public. Avant une introduction en bourse, une entreprise est considérée comme une entreprise privée, généralement avec un petit nombre d'investisseurs (fondateurs, amis, famille et investisseurs commerciaux tels que des investisseurs en capital-risque ou des investisseurs providentiels). Apprenez ce qu'est une introduction en bourse, elle élimine la plupart des coûts associés à une introduction en bourse.

Offre directe

Habituellement, les entreprises ouvertes par le biais d'une introduction en bourse doivent recourir à des intermédiaires tels que les banques d'investissement, qui gèrent le processus d'offre au nom de l'émetteur. L'élimination des intermédiaires abaisse le coût du capital de l'offre.

La plupart des offres directes sont exemptées d'une majorité des exigences énoncées par la Securities Exchange Commission (SEC) Securities and Exchange Commission (SEC) La US Securities and Exchange Commission, ou SEC, est une agence indépendante du gouvernement fédéral américain qui est responsable pour mettre en œuvre les lois fédérales sur les valeurs mobilières et proposer des règles sur les valeurs mobilières. Il est également en charge du maintien de l'industrie des valeurs mobilières et des bourses de valeurs et d'options. Certaines de ces exemptions sont entrées en vigueur en 1992 lorsque la SEC a établi le Programme des initiatives pour les petites entreprises. Le programme offrait un répit aux petites entreprises qui n'étaient pas en mesure de lever des fonds en offrant des titres aux investisseurs.

Lorsqu'elles mobilisent des capitaux, les petites et moyennes entreprises préfèrent les offres directes aux introductions en bourse, car elles leur permettent de lever des capitaux directement auprès de la communauté dans laquelle elles opèrent, au lieu d'emprunter auprès d'institutions financières telles que les banques. Un tel arrangement permet à la société émettrice de déterminer les conditions des offres, plutôt que de lutter pour répondre aux exigences strictes fixées par les banques et les sociétés de capital-risque.

Résumé rapide

  • Une offre directe est un type d'offre qui permet aux entreprises de lever des capitaux en vendant des titres directement au public.
  • Il élimine les intermédiaires souvent impliqués dans le processus d'offre, réduisant ainsi les coûts de mobilisation de capitaux.
  • L'émetteur est tenu de respecter les exigences réglementaires de l'État où il envisage de vendre les titres.

Fonctionnement de l'offre directe

Une entreprise peut choisir d'utiliser la méthode de l'offre publique directe plutôt qu'une introduction en bourse lorsqu'elle manque de ressources financières pour payer les souscripteurs. sous forme de capitaux propres ou de titres de créance. Cet article vise à fournir aux lecteurs une meilleure compréhension du processus de levée de fonds ou de souscription, ou il ne souhaite pas diluer les actions existantes en émettant de nouvelles actions au public. La société vend des actions directement au public sans avoir recours à des intermédiaires ou des courtiers.

La société émettrice est chargée de déterminer les conditions de l'offre en fonction des objectifs et des intérêts de la société. Il fixe le prix d'offre, la limite du nombre d'actions par investisseur, la date de règlement et la période d'offre pendant laquelle les investisseurs peuvent acheter les actions.

Processus d'offre directe

Une offre directe peut prendre quelques jours, semaines, voire mois, selon la société et le montant du capital que l'émetteur envisage de lever. Voici les étapes clés d'une offre directe:

1. Étape de préparation

Au stade de la préparation de l'émission, l'émetteur prépare une notice d'offre Notice d'offre Une notice d'offre est également connue sous le nom de notice de placement privé. Il est utilisé comme un outil pour attirer des investisseurs externes, soit qui détaille des informations sur l'entreprise et le titre émis. Habituellement, le type de titre peut être soit des actions ordinaires, des actions privilégiées, des REIT, des titres de créance, etc.

L'émetteur doit également décider du support de marketing approprié, comme les journaux, les réseaux sociaux, les campagnes de télémarketing, etc. qu'il utilisera pour commercialiser l'offre.

2. Approbation réglementaire

La société émettrice est également tenue de respecter toutes les exigences réglementaires de l'État où elle a l'intention de réaliser l'offre directe. Les exigences réglementaires sont guidées par les lois Blue Sky de chaque État, et elles obligent les émetteurs à enregistrer leurs offres et à divulguer les détails financiers de l'offre, ainsi que toutes les entités impliquées.

Certains des documents de conformité que les émetteurs sont tenus de déposer comprennent la notice d'offre, les statuts constitutifs Les statuts constitutifs Les statuts constitutifs sont un ensemble de documents formels établissant l'existence d'une société aux États-Unis et au Canada. Pour qu'une entreprise soit, les derniers états financiers et d'autres informations importantes pouvant affecter la transaction.

Les documents fournissent aux investisseurs une mine d'informations sur lesquelles fonder leurs décisions d'investissement. L'État procède ensuite à un examen du mérite pour déterminer si l'offre est équilibrée et équitable pour les investissements. Si les informations fournies sont satisfaites, l'approbation est accordée dans un délai de deux semaines à deux mois.

3. Exemptions de la SEC

La plupart des offres directes ne sont pas tenues d'être enregistrées auprès de la SEC puisqu'elles sont éligibles à certaines exemptions. Par exemple, la règle 147 (exemption de dépôt intrastat) permet aux entreprises de lever des fonds en vendant des titres au public, à condition que les titres soient vendus dans l'État principal où l'entreprise exerce ses activités. L'exemption n'est valable que lorsque la société et les investisseurs résident dans le même État.

Une autre exemption est la règle 504 ou le règlement D, qui exempte les sociétés qui ne lèvent pas plus de 1 million de dollars sur une période de 12 mois par la vente de titres. Il n'impose aucune restriction quant au nombre ou au type d'investisseurs.

Offre directe vs offre publique initiale

Une offre directe et une offre publique initiale sont les deux principales méthodes par lesquelles une entreprise peut lever des fonds en vendant des titres sur un marché public des changes. Lors d'une introduction en bourse, l'émetteur crée de nouvelles actions qui sont souscrites par un intermédiaire, tel qu'une banque d'investissement ou des conseillers financiers. Le souscripteur travaille avec la société émettrice pendant le processus d'offre, en veillant à ce que la société réponde aux exigences réglementaires.

L'intermédiaire détermine le prix d'introduction des actions et est en charge du processus d'offre pour le compte de l'émetteur. A certaines occasions, l'intermédiaire peut être amené à garantir la vente d'un nombre spécifique d'actions sur les actions offertes au public.

En revanche, une offre directe est moins compliquée qu'une introduction en bourse. Il s'agit de vendre des titres directement au public sans passer par un intermédiaire. Aucune action nouvelle n'est offerte au public, et il n'y a aucune garantie pour la vente de titres. La société émettrice fixe les conditions d'émission, telles que le prix d'offre, le montant minimum d'investissement par investisseur et le nombre maximum de titres que chaque investisseur peut acheter.

Ressources supplémentaires

Finance offre la certification Certified Banking & Credit Analyst (CBCA) ™ CBCA ™ L'accréditation Certified Banking & Credit Analyst (CBCA) ™ est une norme mondiale pour les analystes de crédit qui couvre la finance, la comptabilité, l'analyse de crédit, l'analyse des flux de trésorerie, la modélisation des clauses restrictives, les prêts remboursements, et plus encore. programme de certification pour ceux qui cherchent à faire progresser leur carrière. Pour continuer à apprendre et faire progresser votre carrière, les ressources suivantes vous seront utiles:

  • Processus de levée de capitaux Processus de levée de capital Cet article vise à fournir aux lecteurs une meilleure compréhension de la façon dont le processus de levée de capitaux fonctionne et se déroule dans l'industrie aujourd'hui. Pour plus d'informations sur la levée de fonds et les différents types d'engagements pris par le souscripteur, veuillez consulter notre aperçu de la souscription.
  • Frais de flottation Coûts de placement Les frais de placement sont les frais encourus par une société lors de l'émission de nouveaux titres. Les coûts peuvent être diverses dépenses, y compris, mais sans s'y limiter, les frais de souscription, juridiques, d'enregistrement et d'audit. Les frais d'émission sont exprimés en pourcentage du prix d'émission.
  • Droits d'émission Droits d'émission Une émission de droits est une offre de droits aux actionnaires existants d'une société qui leur donne la possibilité d'acheter des actions supplémentaires directement auprès de l'entreprise à un prix réduit.
  • Principales banques d'investissement Liste des meilleures banques d'investissement Liste des 100 meilleures banques d'investissement au monde par ordre alphabétique. Les principales banques d'investissement de la liste sont Goldman Sachs, Morgan Stanley, BAML, JP Morgan, Blackstone, Rothschild, Scotiabank, RBC, UBS, Wells Fargo, Deutsche Bank, Citi, Macquarie, HSBC, ICBC, Credit Suisse, Bank of America Merril Lynch

Recommandé

Que sont les travailleurs du savoir?
Qu'est-ce qu'une vente aux enchères néerlandaise?
Qu'est-ce que la déficience?