Qu'est-ce que la Value at Risk (VaR)?

La valeur à risque (VaR) est une mesure financière qui estime le risque d'un investissement. Plus précisément, la VaR est une technique statistique utilisée pour mesurer le montant de la perte potentielle qui pourrait survenir dans un portefeuille d'investissement sur une période de temps spécifiée. La valeur à risque donne la probabilité de perdre plus qu'un montant donné dans un portefeuille donné.

Graphique de la valeur à risque (VAR)

Avantages de la Value at Risk (VaR)

1. Facile à comprendre

La valeur à risque est un chiffre unique qui indique l'étendue du risque dans un portefeuille donné. La valeur à risque est mesurée en unités de prix ou en pourcentage. Cela rend l'interprétation et la compréhension de la VaR relativement simple.

2. Applicabilité

La valeur à risque s'applique à tous les types d'actifs - obligations Obligations Les obligations sont des titres à revenu fixe émis par des sociétés et des gouvernements pour mobiliser des capitaux. L'émetteur obligataire emprunte des capitaux au détenteur de l'obligation et lui effectue des paiements fixes à un taux d'intérêt fixe (ou variable) pendant une période déterminée. , actions, produits dérivés, devises, etc. Ainsi, la VaR peut être facilement utilisée par différentes banques et institutions financières pour évaluer la rentabilité et le risque de différents investissements, et allouer le risque en fonction de la VaR.

3. Universel

Le chiffre de la valeur à risque est largement utilisé, il s'agit donc d'une norme acceptée pour l'achat, la vente ou la recommandation d'actifs.

Limitations de la valeur à risque

1. Grands portefeuilles

Le calcul de la valeur à risque pour un portefeuille nécessite non seulement de calculer le risque et le rendement de chaque actif, mais également les corrélations entre eux. Ainsi, plus le nombre ou la diversité des actifs d'un portefeuille est important, plus il est difficile de calculer la VaR.

2. Différence de méthodes

Différentes approches de calcul de la VaR peuvent conduire à des résultats différents pour le même portefeuille.

3. Hypothèses

Le calcul de la VaR nécessite de faire certaines hypothèses et de les utiliser comme données d'entrée. Si les hypothèses ne sont pas valides, le chiffre VaR ne l'est pas non plus.

Éléments clés de la valeur à risque

  1. Montant spécifié de la perte en valeur ou en pourcentage
  2. Période pendant laquelle le risque est évalué
  3. Intervalle de confiance

Exemple de question d'évaluation VaR

Si nous avons un intervalle de confiance de 95%, quelle est la perte maximale pouvant résulter de cet investissement sur une période d'un mois?

Méthodes utilisées pour calculer la VaR

1. Méthode historique

La méthode historique est la méthode la plus simple pour calculer la valeur à risque. Les données de marché des 250 derniers jours sont prises pour calculer le pourcentage de variation de chaque facteur de risque chaque jour. Chaque changement de pourcentage est ensuite calculé avec les valeurs de marché actuelles pour présenter 250 scénarios de valeur future. Pour chacun des scénarios, le portefeuille est évalué à l'aide de modèles de tarification complets et non linéaires. Le troisième pire jour sélectionné est supposé être une VaR de 99%.

Formule VaR

Où:

  • v i est le nombre de variables au jour i
  • m est le nombre de jours à partir desquels les données historiques sont extraites

2. Méthode paramétrique

La méthode paramétrique est également connue sous le nom de méthode de variance-covariance. Cette méthode suppose une distribution normale des retours. Deux facteurs doivent être estimés: un rendement attendu et un écart type. Cette méthode est la mieux adaptée aux problèmes de mesure du risque où les distributions sont connues et estimées de manière fiable. La méthode n'est pas fiable lorsque la taille de l'échantillon est très petite.

Soit la perte «l» pour un portefeuille «p» avec un nombre «n» d'instruments.

VaR - Méthode paramétrique

3. Méthode de Monte Carlo

Selon la méthode de Monte Carlo, la valeur à risque est calculée en créant de manière aléatoire un certain nombre de scénarios pour les taux futurs à l'aide de modèles de tarification non linéaires pour estimer le changement de valeur pour chaque scénario, puis en calculant la VaR en fonction des pires pertes. Cette méthode convient à un large éventail de problèmes de mesure des risques, en particulier lorsqu'il s'agit de facteurs complexes. Il suppose qu'il existe une distribution de probabilité connue pour les facteurs de risque.

Valeur marginale à risque (MVaR)

La méthode de la valeur marginale à risque (MVaR) est le montant de risque supplémentaire qui est ajouté par un nouvel investissement dans le portefeuille. MVaR aide les gestionnaires de fonds à comprendre le changement dans un portefeuille dû à la soustraction ou à l'ajout d'un investissement particulier. Un investissement peut individuellement avoir une valeur à risque élevée, mais s'il est négativement corrélé avec le portefeuille, il peut apporter au portefeuille un niveau de risque relativement bien moindre que son risque autonome.

Valeur incrémentale à risque

La VaR incrémentielle est le degré d'incertitude ajouté ou soustrait à un portefeuille en raison de l'achat ou de la vente d'un investissement. La VaR incrémentielle est calculée en tenant compte de l'écart type et du taux de rendement du portefeuille, ainsi que du taux de rendement et de la part du portefeuille de l'investissement individuel. (La part du portefeuille correspond au pourcentage du portefeuille que représente l'investissement individuel.)

Valeur conditionnelle à risque (CVaR)

Ceci est également connu comme le déficit attendu, la valeur moyenne à risque, la VaR finale, la perte excédentaire moyenne ou le déficit moyen. CVaR est une extension de la VaR. La CVaR permet de calculer la moyenne des pertes qui se produisent au-delà du point Value at Risk dans une distribution. Plus le CVaR est petit, mieux c'est.

Lectures connexes

Nous espérons que vous avez apprécié la lecture du guide Finance de Value at Risk. Finance est un fournisseur mondial de formation d'analystes financiers et d'avancement de carrière pour les professionnels de la finance. Pour en savoir plus et développer votre carrière, explorez les ressources pertinentes supplémentaires ci-dessous:

  • Prime de risque sur actions Prime de risque sur actions La prime de risque sur actions est la différence entre les rendements des actions / actions individuelles et le taux de rendement sans risque. C'est la compensation de l'investisseur pour avoir pris un niveau de risque plus élevé et investir dans des actions plutôt que dans des titres sans risque.
  • Négociation de titres à revenu fixe Négociation de titres à revenu fixe La négociation de titres à revenu fixe consiste à investir dans des obligations ou d'autres titres de créance. Les titres à revenu fixe ont plusieurs attributs et facteurs uniques qui
  • Aversion au risque Définition de l'aversion au risque Une personne qui est averse au risque a la caractéristique ou le trait de préférer éviter une perte plutôt qu'un gain. Cette caractéristique est généralement attachée aux investisseurs ou aux acteurs du marché qui préfèrent les investissements avec des rendements inférieurs et des risques relativement connus aux investissements avec des rendements potentiellement plus élevés mais aussi avec une incertitude et un risque plus élevés.
  • Investir: un guide du débutant Investir: un guide du débutant Le guide Investir pour les débutants de Finance vous apprendra les bases de l'investissement et comment commencer. Découvrez les différentes stratégies et techniques de trading et les différents marchés financiers sur lesquels vous pouvez investir.

Recommandé

Qu'est-ce qu'une obligation remboursable?
Qu'est-ce que la fonction SOUS-TOTAL dans Excel?
Émetteurs d'obligations