Que sont les actifs pondérés en fonction des risques?

Les actifs pondérés en fonction des risques sont un terme bancaire qui fait référence à un système de classification des actifs utilisé pour déterminer le capital minimum que les banques doivent conserver en réserve pour réduire le risque d'insolvabilité. Les banques sont confrontées au risque de défaillance des emprunteurs ou de stabilisation des investissements, et le maintien d'un montant minimum de capital contribue à atténuer les risques.

Les différentes catégories d'actifs détenues par les banques comportent des pondérations de risque différentes, et l'ajustement des actifs en fonction de leur niveau de risque permet aux banques d'actualiser les actifs à faible risque. Par exemple, des actifs tels que des débentures. Débenture Une débenture est une dette non garantie ou des obligations qui remboursent un montant déterminé plus les intérêts aux porteurs d'obligations à l'échéance. Une débenture est un instrument de dette à long terme émis par des sociétés et des gouvernements pour garantir de nouveaux fonds ou capitaux. Des coupons ou des taux d'intérêt sont offerts en compensation au prêteur. comportent une pondération de risque plus élevée que les obligations d'État, qui sont considérées comme à faible risque et qui ont une pondération de risque de 0%.

Actifs pondérés en fonction des risques

Comprendre les actifs pondérés en fonction des risques

Lors du calcul des actifs pondérés en fonction des risques d'une banque, les actifs sont d'abord classés en différentes catégories en fonction du niveau de risque et du potentiel de subir une perte. Le portefeuille de prêts des banques, ainsi que d'autres actifs tels que les liquidités et les placements, est mesuré pour déterminer le niveau de risque global de la banque. Cette méthode est privilégiée par le Comité de Bâle car elle intègre les risques hors bilan. Cela facilite également la comparaison des banques de différents pays du monde.

Les actifs plus risqués, tels que les prêts non garantis, comportent un risque de défaut plus élevé et se voient donc attribuer une pondération de risque plus élevée que les actifs tels que la trésorerie et les bons du Trésor Les bons du Trésor (bons du Trésor) Les bons du Trésor (ou bons du Trésor en abrégé) sont un instrument financier à court terme émis par le Trésor américain avec des échéances allant de quelques jours à 52 semaines (un an). Ils sont considérés parmi les investissements les plus sûrs car ils sont soutenus par la pleine confiance et le crédit du gouvernement des États-Unis. . Plus le niveau de risque d'un actif est élevé, plus le ratio de solvabilité et les exigences de fonds propres sont élevés. D'un autre côté, les bons du Trésor sont garantis par la capacité du gouvernement national à générer des revenus et sont soumis à des exigences de capital beaucoup plus faibles que les prêts non garantis.

Définition de règles de pondération des risques

Le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB) est le régulateur bancaire mondial qui fixe les règles de pondération des risques. La première étape de la réglementation bancaire internationale a commencé avec la publication du cadre Bâle I, qui fixait les exigences de fonds propres des banques. Il a été suivi du deuxième accord de Bâle de 2004 qui a modifié la réglementation bancaire sur le montant des fonds propres que les banques devraient maintenir contre leur exposition au risque. Bâle II recommandait aux banques de détenir un capital suffisant représentant au moins 8% des actifs pondérés en fonction des risques.

La crise financière de 2007/08 a révélé les inefficacités qui existaient dans le secteur bancaire et qui ont conduit à l'effondrement des grandes banques américaines. La principale cause de la crise était les investissements dans des prêts hypothécaires à risque, qui comportaient un risque de défaut plus élevé que ce que les directeurs de banque attendaient - ou du moins l'avaient reconnu.

Suite à la crise financière mondiale, le CBCB a introduit Bâle III Bâle III L'accord de Bâle III est un ensemble de réformes financières qui a été développé par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB), dans le but de renforcer le cadre, qui visait à renforcer le exigences de fonds propres des banques. Il a également établi de nouvelles exigences pour la stabilité du financement et les liquidités. Bâle III oblige les banques à regrouper leurs actifs par catégorie de risque afin que les exigences de fonds propres minimales correspondent au niveau de risque de chaque actif. Le cadre devrait entrer pleinement en vigueur le 1er janvier 2022.

Comment évaluer le risque lié aux actifs

Lorsqu'ils déterminent le risque lié à un actif spécifique détenu par une banque, les régulateurs tiennent compte de plusieurs facteurs. Par exemple, lorsque l'actif évalué est un prêt commercial, le régulateur déterminera la cohérence du remboursement du prêt de l'emprunteur et la garantie utilisée comme garantie du prêt.

D'autre part, lors de l'évaluation d'un prêt utilisé pour financer la construction de condominiums côtiers, l'évaluateur tiendra compte des revenus potentiels de la vente (ou de la location) des condos et si leur valeur est suffisante pour rembourser le principal et les intérêts. Cela suppose que les condos servent de garantie pour le prêt.

Si l'actif considéré est un bon du Trésor, l'évaluation sera différente d'un prêt commercial, puisqu'un bon du Trésor est soutenu par la capacité du gouvernement à générer des revenus en permanence. Le gouvernement fédéral a une plus grande crédibilité financière, ce qui se traduit par un risque moindre pour la banque. Les régulateurs exigent que les banques détenant des prêts commerciaux dans leur bilan maintiennent un montant de capital plus élevé, tandis que les banques disposant de bons du Trésor et d'autres placements à faible risque doivent conserver beaucoup moins de capital.

Exigences de fonds propres pour les actifs pondérés en fonction des risques

Les exigences de fonds propres désignent le capital minimum que les banques sont tenues de détenir en fonction du niveau de risque des actifs qu'elles détiennent. Les exigences de fonds propres minimales fixées par les organismes de réglementation tels que la Réserve fédérale Réserve fédérale (la Fed) La Réserve fédérale est la banque centrale des États-Unis et est l'autorité financière derrière la plus grande économie de marché libre du monde. et la Banque des règlements internationaux (BRI) La Banque des règlements internationaux (BRI) La Banque des règlements internationaux (BRI) a été créée en 1930 et appartient aux banques centrales de différents pays. Elle sert de banque pour les banques centrales membres et son rôle est de favoriser la stabilité monétaire, financière et financière internationale. La Banque des règlements internationaux est basée à sont conçues pour garantir que les banques détiennent suffisamment de capital,proportionnelle au niveau de risque des actifs qu'ils détiennent. Le capital sert de coussin de trésorerie si la banque subit des pertes opérationnelles au cours des opérations.

Plus de ressources

Finance propose la certification FMVA® Financial Modeling & Valuation Analyst (FMVA) ™. Rejoignez plus de 350 600 étudiants qui travaillent pour des entreprises comme Amazon, JP Morgan et le programme de certification Ferrari pour ceux qui cherchent à faire progresser leur carrière. Pour continuer à apprendre et faire progresser votre carrière, les ressources financières suivantes vous seront utiles:

  • Capital Allocation Line (CAL) et Optimal Portfolio Capital Allocation Line (CAL) et Optimal Portfolio Guide étape par étape pour construire la frontière du portefeuille et la ligne d'allocation du capital (CAL). La ligne d'allocation du capital (CAL) est une ligne qui représente graphiquement le profil de risque et de rendement des actifs risqués et peut être utilisée pour trouver le portefeuille optimal.
  • Structure du capital Structure du capital La structure du capital fait référence au montant de la dette et / ou des capitaux propres employés par une entreprise pour financer ses opérations et financer ses actifs. La structure du capital d'une entreprise
  • Insolvabilité Insolvabilité L'insolvabilité fait référence à la situation dans laquelle une entreprise ou une personne est incapable de s'acquitter de ses obligations financières envers ses créanciers lorsque les dettes deviennent exigibles. L'insolvabilité est un état de détresse financière, alors que la faillite est une procédure judiciaire.
  • Prime de risque de marché Prime de risque de marché La prime de risque de marché est le rendement supplémentaire qu'un investisseur attend de la détention d'un portefeuille de marché risqué au lieu d'actifs sans risque.

Recommandé

Que sont les assertions dans l'audit?
Qu'est-ce que Sweat Equity?
Qu'est-ce que le leadership adaptatif?